on l'appelait monsieur le juge-jacques delisle-pauline cloutier

Partager                         

ON L’APPELAIT MONSIEUR LE JUGE


L’affaire Delisle : meurtre ou suicide ?

Pauline Cloutier

24.95$

Auteur : Pauline Cloutier
Format du livre : 6 x 9
Nombre de pages : 202
ISBN support papier : 978-2-923335-71-1
ISBN support électronique : 978-2-923335-72-8
Parution : mars 2016

Version numérique ICI

Disponible

Catégorie :

Description du produit

ON L’APPELAIT MONSIEUR LE JUGE

Ce livre rassemble les divers éléments reliés à la mort de Mme Nicole Rainville qui ont amené le jury à prononcer un verdict de culpabilité de meurtre prémédité contre l’ex-juge Jacques Delisle. L’ouvrage met en lumière les questions entourant cette affaire hautement médiatisée et cherche à aider le lecteur à se faire une opinion sur ce qui représente une première dans l’histoire judiciaire au Canada : la condamnation d’un juge pour meurtre.

Ce livre a tout d’un polar, mais c’est une histoire bien réelle. L’accusé n’est pas n’importe qui : il s’agit de M. Jacques Delisle, un ex-juge à la Cour d’appel du Québec. La victime, Mme Nicole Rainville, partageait son quotidien depuis près de 50 ans. Deux septuagénaires qui menaient une vie apparemment exemplaire.

Vous serez aux premières loges du déroulement de cette affaire unique dans les annales judiciaires canadiennes. Vous prendrez connaissance des circonstances du décès de la victime, des détails de l’enquête, du procès et des plaidoiries. Tout comme un juré, vous serez à votre tour appelé à choisir entre deux versions : celle de la Couronne qui a soutenu, avec succès, l’hypothèse d’un assassinat commis pour deux mobiles, l’amour et l’argent, ou celle de la défense qui se bat encore pour la libération de M. Delisle, qu’elle prétend victime d’une erreur judiciaire.

Et vous vous poserez aussi la question, quelle était la main qui tenait l’arme ?

LIRE UN EXTRAIT

« Pour la première fois au Canada, un juge est assis au banc des accusés pour un des crimes les plus graves du Code criminel : le meurtre. »

Pauline Cloutier

Pauline Cloutier est diplômée en chimie analytique. Sa passion pour les affaires criminelles l’a amenée à consacrer les 25 dernières années de sa vie professionnelles au domaine de la criminalistique, d’abord à la Sûreté du Québec comme technicienne spécialisée en révélation d’empreintes digitales latentes, puis au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale où elle a occupé un poste en biologie (ADN) et en balistique (opératrice IBIS, pour les empreintes de douilles et de projectiles).

Retraitée depuis quelques années, elle continue à suivre de près l’actualité judiciaire. On l’appelait Monsieur le juge est le premier livre qu’elle publie sous son véritable nom.

mafia contre hells angels-jerry langton

Partager                         

MAFIA CONTRE HELLS ANGELS


La guerre froide

Jerry Langton

24.95$

Auteur : Jerry Langton
Format du livre : 6 x 9
Nombre de pages : 276
ISBN support papier : 978-2-923335-64-3
Parution : Octobre 2015

Disponible

Catégorie :

Description du produit

MAFIA CONTRE HELLS ANGELS

Dans cet ouvrage, Jerry Langton décrit habilement la lutte entre les deux principaux acteurs du crime organisé au Canada, la mafia et les Hells Angels.

Jerry Langton décrit avec sa verve habituelle la lutte entre les deux principaux acteurs du crime organisé au Canada, la mafia et les Hells Angels. Il évoque la fin du clan Cotroni, la mainmise du clan Rizzuto, ses difficultés lors de l’emprisonnement du parrain et le retour de ce dernier et le nettoyage qui s’ensuivit. Il traite aussi de l’implication du crime organisé dans des entreprises légitimes, exposée par la commission Charbonneau.

Parallèlement, il décrit l’expansion des Hells Angels dans le reste du pays, leur riposte à l’arrivée des Rock Machine et d’autres bandes de motards, et la presque extinction des combattants. L’auteur se penche aussi sur la nouvelle composante du crime organisé canadien : l’arrivée des gangs de rue sous les bannières de deux clans, les Rouges et les Bleus, et la raison de leur violence extrême. « Sans qu’ils le sachent nécessairement, tous les acteurs du crime organisé, quel que soit leur niveau, se retrouvent sous le drapeau de la mafia ou celui des Hells Angels. »

LIRE UN EXTRAIT

« Je crois fermement que le moment est venu que les Canadiens, pas seulement ceux qui œuvrent au sein de la sécurité publique, se rendent compte que le crime organisé existe vraiment au pays et que cette présence ne fait pas que corrompre nos élus et nous coûter une fortune, mais qu’elle met aussi en danger la vie de gens innocents. »

Jerry Langton

Un des auteurs canadiens les plus respectés sur le crime organisé, Jerry Langton a produit douze ouvrages sur ce sujet, notamment La face cachée des Hells. Au cours des deux dernières décennies, il a contribué régulièrement au Toronto Star, au Globe and Mail, au National Post, au magazine McClean’s ainsi qu’à de nombreuses autres publications.

Jerry-Langton_Hells
la face cachee des hells-jerry langton

Partager                         

LA FACE CACHÉE DES HELLS



Jerry Langton

24.95$

Auteurs : JERRY LANGTON
Format du livre : 6 x 9
Nombre de pages : 320
ISBN support papier : 978-2-923335-12-4
Parution : NOVEMBRE 2006

Disponible

Catégorie :

Description du produit

LA FACE CACHÉE DES HELLS

L’essai La face cachée des Hells raconte de manière détaillée et analytique l’histoire du groupe de motards des Hells Angels. L’auteur y expose leurs débuts au Québec, leur expansion, la riposte policière et les mégaprocès.

Ce livre est l’histoire du parcours inusité de deux hommes au sein de l’organisation des Hells Angels : Maurice « Mom » Boucher et Walter « Nurget » Stadnick. Alors que Boucher devient le patron de l’organisation au Québec, Stadnick s’active pour sa part avec succès à l’établissement de la présence de ses motards dans le reste du Canada. Histoire de se protéger de toute poursuite, ces dirigeants créeront une troupe d’élite, les Nomads. Dorénavant, il y aura une séparation entre ceux qui décident et ceux qui exécutent.

Dans un récit truffé d’anecdotes, Jerry Langton retrace l’histoire des Hells Angels, le contexte et le déroulement de la guerre des motards au Québec et ses répercussions dans le reste du Canada. Les circonstances entourant l’attentat contre Michel Auger et le meurtre du jeune Daniel Desrochers, la transformation des Dany Kane et Stéphane Gagné en délateurs, le traquenard dans lequel fut bien involontairement plongé Claude Blanchard, l’indiscipline d’un policier qui faillit compromettre la plus importante opération policière contre les motards et bien d’autres incidents sont ici mis à jour, donnant à ce récit une dimension nouvelle.

LIRE UN EXTRAIT

Jerry Langton

Un des auteurs canadiens les plus respectés sur le crime organisé, Jerry Langton a produit douze ouvrages sur ce sujet, notamment La face cachée des Hells. Au cours des deux dernières décennies, il a contribué régulièrement au Toronto Star, au Globe and Mail, au National Post, au magazine McClean’s ainsi qu’à de nombreuses autres publications. Il a été rédacteur en chef adjoint pour le Daily News. Il est aussi l’auteur de Mafia contre Hells Angels, essai paru chez les Éditions au Carré en 2015.

Jerry-Langton_Hells

bordeaux-prison-sébastien bossé-chantal bouchard

Partager                         

BORDEAUX


L’histoire d’une prison

Sébastien Bossé et Chantal Bouchard

24.95$

Auteurs : Sébastien Bossé et Chantal Bouchard
Format du livre : 6 x 9
Nombre de pages : 325
ISBN support papier : 978-2-923335-42-1
Parution : mai 2013

Disponible

Catégorie :

Description du produit

BORDEAUX

Dans Bordeaux : l’histoire d’une prison, les auteurs racontent l’histoire de l’Établissement de détention de Montréal. Aussi connu sous le nom de Bordeaux, la prison centenaire a vu, au fil des années, des pensionnaires célèbres, des bourreaux sans merci, des émeutes et des évasions spectaculaires.

L’histoire de Bordeaux, c’est celle de la justice avant que l’incarcération ne devienne un châtiment, d’une architecture spectaculaire dont la réalisation provoquera de virulentes critiques chez les contribuables, et qui finira par coûter trois fois cher plus que prévu. C’est aussi l’histoire de ses pensionnaires les plus célèbres, de ses bourreaux, ces fameux exécuteurs des hautes œuvres, de ses évasions spectaculaires et de ses émeutes. Elle décrit aussi l’évolution de l’approche carcérale, l’arrivée du personnel féminin, même la consécration d’un saint patron au sein de l’institution, « canonisé » après être monté sur l’échafaud. Bref, tout ce qui a fait que Bordeaux est aujourd’hui, du haut de ses cent ans, la Grande Dame des prisons du Québec.

LIRE UN EXTRAIT

« Ce livre n’est pas une grande dissertation philosophique sur l’incarcération au Québec. Il veut plutôt raconter une histoire, l’histoire de la prison la plus connue de la province de Québec, l’histoire de la « Prison de Bordeaux. »

Chantal Bouchard

Titulaire d’une maîtrise en psychologie de l’Université de Montréal, Chantal Bouchard travaille comme agente de probation depuis 23 ans, dont 10 à l’Établissement de détention de Montréal (EDM). Elle a été responsable du comité du centenaire de l’établissement jusqu’en décembre 2012. Il s’agit ici de son premier ouvrage.

Sébastien Bossé

Sébastien Bossé détient un baccalauréat en sociologie de l’Université de Montréal. Après avoir servi comme agent des Services correctionnels depuis 2002, l’auteur est maintenant chef d’unité à l’EDM. Il a été le cofondateur du comité du centenaire de l’établissement. Il s’agit aussi de son premier ouvrage.

la déportation des acadiens de l'Île-du-prince-Édouard-Earle Lockerby

Partager                         

LA DÉPORTATION DES ACADIENS DE L’ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD



Earle Lockerby

19.95$

Auteur : earle lockerby
Format du livre : 5,5 X 8,5
Nombre de pages : 167
ISBN support papier : 978-2-923335-27-8
Parution : janvier 2011

Disponible

Catégorie :

Description du produit

LA DÉPORTATION DES ACADIENS DE L’ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD

Dans une traduction de Robert Pichette, l’ouvrage de l’auteur Earle Lockerby raconte la déportation, en 1758, de près de 5 000 Acadiens établis à l’Île-du-Prince-Édouard. Déportés vers la France dans des conditions horribles et dangereuses, les deux tiers des Acadiens exilés ont péri lors de ce drame tragique, qui est jusqu’ici resté généralement méconnu.

En 1755, environ 8 000 Acadiens étaient brutalement déportés de la Nouvelle-Écosse vers la Nouvelle-Angleterre, une tragédie dont on parle encore aujourd’hui sous l’euphémisme du « Grand déménagement. Ce qu’on connaît moins (ou pas du tout), c’est que trois années plus tard, en 1758, près de 5000 Acadiens qui s’étaient établis ou réfugiés dans ce qui était alors L’Île St-Jean, L’Île-du-Prince-Édouard actuelle, ont été déportés vers la France. Au total, l’équivalent de plus de 20 % de la population du Québec de l’époque a été déportée. Les conditions pitoyables de transport, le manque de denrées fraîches, les maladies et les naufrages ont fait en sorte que les deux tiers n’en sont pas sortis vivants.

Un historien autodidacte, originaire de L’Île-du-Prince-Édouard, s’est penché sur les circonstances qui ont entouré cette stratégie. S’appuyant sur des documents inédits de l’amirauté britannique, des registres de bord des transports et des archives françaises, l’auteur trace un portrait rigoureux des événements de 1758. De présentation sobre et facile, l’ouvrage comporte de nombreuses illustrations de cet événement historique. Bref, une page d’histoire à découvrir…

LIRE UN EXTRAIT

« Ce livre tend à donner à la déportation de L’Île toute l’importance qu’elle devrait avoir dans les livres d’histoire»

La Voix acadienne

Earle Lockerby

Ancien Ingénieur à la retraite, Earle Lockerby se consacre maintenant à fouiller l’histoire des provinces atlantiques, particulièrement celle de L’Île-du-Prince-Édouard au XVIIIe siècle. Ses écrits ont été publiés aussi bien dans des publications savantes que populaires.

rizzuto-l'ascension et la chute d'un parrain-lee lamothe-adrian humphreys

Partager                         

RIZZUTO


L’ascension et la chute d’un parrain

Lee Lamothe et Adrian Humphreys

29.95$

Auteurs : Lee Lamothe et adrian humphreys
Format du livre : 6 x 9
Nombre de pages : 503
ISBN support papier : 978-2-923335-15-5
Parution : janvier 2008

Disponible

Catégorie :

Description du produit

RIZZUTO

Ce livre est l’histoire de l’établissement de cette famille au Canada, de l’issue du conflit entre Calabrais et Siciliens à Montréal, de l’émergence de Vito Rizzuto à la tête de l’empire monté par son père et de sa chute brutale, alors que les corps policiers internationaux finirent par s’attaquer de tous les côtés au crime organisé, pour finalement traduire Vito Rizzuto en justice et obtenir sa condamnation pour sa participation dans l’élimination de trois gangsters.

« Respirant profondément sous sa cagoule, Vito attendait le signal secret qui lui indiquerait le bon moment pour sortir du placard, un signal qui vint quand Sciascia passa lentement sa main droite sur sa chevelure argentée. Ce mouvement tout simple de Sciascia se lissant les cheveux allait provoquer le chaos à l’intérieur du club. Il ne s’agissait pas du tout d’un vol à main armée, comme le laisserait supposer l’avertissement lancé par Vito en affrontant les gangsters. Rien ne serait pris, sinon la vie de trois personnes ainsi que les droits d’accession à un trône convoité du monde de la pègre. »

Ce trône, c’était celui d’un futur empire du crime, méticuleusement édifié au fil des ans par la famille Rizzuto sur la dépouille
montréalaise du clan Bonanno de New York, pour faire de la Sixième Famille une organisation multinationale du crime.

LIRE UN EXTRAIT

« Cet ouvrage représente le fruit d’une recherche historique tout à fait exceptionnelle.»

Michel Auger, Le Journal de Montréal

Etiquette

Partager                         

KARLA


Un pacte avec le diable

Stephen Williams

29.95$

AUTEUR : STEPHEN WILLIAMS
FORMAT DU LIVRE :
6 x 9
NOMBRE DE PAGES :
412
ISBN SUPPORT PAPIER :
978-2-923335-04-9
PARUTION : JUIN 2005

Produit épuisé

Catégorie :

Description du produit

KARLA

Grâce à des informations inédites, le journaliste d’investigation Stephen Williams fournit au grand public des éléments de réponse à plusieurs questions au sujet de Karla Homolka, la femme qui a participé, avec son mari Paul Bernardo, aux agressions sexuelles et aux meurtres d’adolescentes dans les années 1990.

Paul Bernardo et Karla Homolka formaient un beau couple. Les voisins les trouvaient charmants, sauf le plus proche d’eux. Selon lui, ils avaient l’air d’enfants jouant à des jeux interdits. Et il avait horriblement raison. Comment une adolescente au passé jusque-là-normal a-t-elle pu se transformer en prédatrice sexuelle, capable d’offrir sa jeune sœur à son amant, de participer à ses assauts sexuels et aux meurtres d’autres adolescentes?

Pressés d’utiliser son témoignage pour faire condamner le mari, on imputa d’abord son comportement criminel au syndrome de la femme battue. En échange d’une peine allégée de 12 ans de prison et de son témoignage à charge, on renonça à toute poursuite future, pactisant ainsi avec le diable.

Karla fut-elle victime de son mari, instigateur des gestes crapuleux du couple maudit, ou est-elle un véritable monstre, « un Hannibal Lector féminin », comme elle l’écrira elle-même? Fallait-il pactiser avec elle pour faire condamner son mari? Risque-t-elle de récidiver? À partir d’informations souvent inédites, l’auteur fournit des éléments de réponse à ces questions.

« Karla Homolka sera libérée en juillet 2005. Les autorités ontariennes entendent demander aux tribunaux québécois de restreindre sa liberté. Quelle que soit la décision du juge, Karla aura encore une fois des voisins, sauf qu’elle ne s’appelera plus Karla… et que ses voisins ne sauront pas d’où elle vient ni où elle va. »

Stephen Williams

L’auteur est un écrivain et un journaliste d’investigation reconnu pour ses écrits sur Karla Homolka et Paul Bernardo. Il vit sur une ferme en Ontario avec sa famille.