Un documentaire sur l’affaire Delisle

La série documentaire Police scientifique reconstitue l’affaire Delislepolice scientifique documentaire juge delisle

POLICE SCIENTIFIQUE, Documentaire Choc

« Québec, le 12 novembre 2009. Le juge à la retraite Jacques Delisle appelle le 911, car sa femme s´est enlevé la vie. Il l’a retrouvée sur le divan du salon, couchée sur le dos, la tête appuyée sur un oreiller taché de sang. Son propre pistolet est par terre. Comme la routine l’exige, une enquête du Coroner est ouverte.

Tour à tour, un technicien en scènes de crimes et un pathologiste examinent la dépouille. Ils notent tous deux la présence d’une étrange tache noire sur la main gauche. On demande l’avis d’un expert en balistique. Comme la victime était paralysée de la main droite, il tente de manipuler le pistolet afin de reproduire une position compatible avec un suicide, qui puisse laisser une telle trace.

Après plusieurs analyses, il conclut qu’il est impossible que madame Rainville ait pu s’infliger elle-même une telle blessure. Une autre personne a forcément appuyé sur la détente. La thèse du suicide est écartée. En juin 2010, Jacques Delisle est formellement accusé du meurtre de sa femme. Deux ans plus tard, le jury donne raison à la Couronne et le reconnaît coupable de meurtre au premier degré. C´est la première fois dans l´histoire du Canada qu´un juge est reconnu coupable de meurtre. »

Vous avez suivi l’affaire entourant l’ex-juge Jacques Delisle? Vous avez lu le livre de Pauline Cloutier intitulé On l’appelait Monsieur le juge? La série documentaire Police scientifique vient de reconstituer ce drame pour mettre les faits en image.

Cliquez ici pour visionner le documentaire!

Laisser un commentaire

Ecrire un Message ou un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *