Éditions au Carré

Des livres qui font du bien

« Tu m’as détruite. En tout cas, j’y ai cru un moment. Un bon, long moment. J’ai cru qu’il n’y avait même plus d’espace pour me reconstruire. Plus rien. Peut-être que je m’étais trompée en fin de compte. Peut-être que c’est ça que ça prenait. Me briser au grand complet. M’anéantir. Pour mieux rebâtir. Partir de rien. Recommencer. À zéro. Pour faire ça plus solide, plus beau. »

Perrine Madern signe un roman d’amour et d’amitié poignant et vrai, qui tient sa puissance dans le ton à la fois mélancolique et incisif de la narratrice. Reste encore un peu révèle qu’il faut apprendre à se reconstruire, malgré la douleur et les pertes.

 

Perrine Madern

perrine madern reste encore un peu

Née en 1989, Perrine Madern détient un baccalauréat en psychologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières et une maîtrise en criminologie de l’Université de Montréal. Après avoir travaillé un an dans son domaine d’étude, elle décide de renoncer à son titre de criminologue et commence à travailler dans un milieu où elle se sent enfin à sa place, en librairie. Reste encore un peu est son premier roman.

 

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.